Revue de presse mutante : 05.02.2024

Laurent Courau
950 vues

Est-il possible (et souhaitable) de gouverner l’Internet ? • Des chercheurs japonais ont créé un robot vivant fait de muscles et de tissus conçus à partir de cellules de rats • Existe-t-il un lien entre les troubles de l’attention et les réseaux sociaux ? • Nos « conversations » avec les baleines peuvent-elles nous apprendre à parler avec les extraterrestres ? • Les ascenseurs spatiaux sont-ils possibles ? • Et si changer notre mode d’alimentation était une question de survie ? • Une percée norvégienne dans le stockage de l’énergie solaire pourrait rendre les ménages européens autosuffisants • Il ne s’agit plus de savoir si nous sommes seuls dans l’univers, mais plutôt de savoir s’il y a beaucoup de monde • La Bibliothèque nationale de France met à l’honneur Bérurier noir et le mouvement punk français • Selon Slavoj Žižek, la seule façon de faire face aux crises actuelles est de supposer qu’elles se sont déjà produites • La ville et le comté de San Francisco viennent d’approuver l’utilisation de robots policiers « tueurs » • Où en sommes-nous avec la fusion nucléaire ?  • Pour l’économiste Nassim Nicholas Taleb, l’augmentation de la dette nationale des États-Unis est une « spirale de la mort » • Le fonctionnement de notre cerveau est-il compatible avec une logique de sobriété ? • Comment changer de narration sur le futur ? 

Alimentation, arts et culture, énergie, environnement, espace, économie, finance, idées, intelligence artificielle, numérique, société et autres nouvelles d’un monde en constante accélération. L’équipe rédactionnelle de Mutation vous propose un tour d’horizon de l’actualité internationale :  articles, interviews, podcasts et contenus audiovisuels.

Vous êtes invités à nous communiquer vos communiqués et services de presse, mais aussi à nous faire part des publications qui ont attiré votre attention au moyen du formulaire présent sur chaque page de notre plateforme de contenus.

Illustrations © Mondocourau.com

Alimentation

Et si changer notre mode d’alimentation était une question de survie ? Dans leur livre Je mange pour le futur et sur le compte Instagram éponyme, Manon Dugré et Aurélie Zunino, d’AgroParisTech, reviennent sur les principes de base d’une alimentation durable pour tenter d’éviter le naufrage. – 20 Minutes

La fabrication d’aliments à partir de protéines microbiennes en poudre pourrait-elle être l’avenir ? Une entreprise finlandaise est à l’origine de la dernière avancée en matière de technologie alimentaire : une poudre de protéines durable fabriquée à partir d’hydrogène et de carbone. – The Parliament Magazine

Pays-Bas, la nourriture du futur ? Les Pays-Bas investissent pour nourrir la planète : ce petit pays est déjà le deuxième exportateur mondial de produits agricoles derrière les États-Unis. Ils créent ainsi des plantations verticales et des algorithmes capables de reproduire des conditions climatiques précises. Ou jouent avec la lumière pour stimuler la croissance. – Arte

Quel sera le futur de l’alimentation en France à l’horizon 2050 ? C’est un nouvel ouvrage captivant intitulé Le Marché Alimentaire à l’Horizon 2050 en France: Du libre-service aux plateformes d’e-commerce que vient de publier les Éditions Quæ. Rédigé par Bernard Ruffieux, Professeur émérite à Grenoble INP-université Grenoble Alpes, et Aurélie Level, Ingénieure d’études INRAE au Laboratoire d’économie appliquée de Grenoble, cet ouvrage explore les scénarios futurs du marché alimentaire français. – Agro-Media

D’après une étude récente, le passage à des systèmes alimentaires durables pourrait rapporter 10 milliards de dollars par an. Selon les chercheurs, la production actuelle détruit plus de valeur qu’elle n’en crée en raison des coûts médicaux et environnementaux.  – The Guardian

Le système alimentaire mondial tient l’avenir de l’humanité dans sa main. Comment remédier à l’effondrement de son économie ? Un nouveau rapport expose les raisons qui justifient la mise en place d’un système alimentaire durable capable de lutter contre le changement climatique. – Business Green

L’enjeu de la transition alimentaire pour l’alimentation du futur est tel que la collaboration est inévitable pour conduire le changement de la ferme à l’assiette. C’est le pari du collectif IFoodEA (Food & Idea) qui regroupe les expertises uniques et complémentaires de Nutrikéo, Shakeup Factory, FOODINNOV et l’Alliance (ITERG / IMPROVE / PIVERT). Leur première publication autour de l’alimentation du futur vient de sortir, disponible gratuitement sur leur site du collectif ifoodea.com. – Culture-Nutrition

Arts & Culture

La galerie Serpentine va présenter Echoes of the Earth : Living Archive du 16 février au 07 avril 2024, une exposition d’œuvres nouvelles et récentes de Refik Anadol, artiste de renommée internationale et pionnier des arts de l’intelligence artificielle. Connu pour ses œuvres numériques et ses installations publiques à grande échelle qui présentent des environnements génératifs en temps réel, Anadol présentera des années d’expérimentation avec des données visuelles sur les récifs coralliens et les forêts tropicales. – Fad Magazine

« Ce sont les chamans qui ont été les premiers à détenir le pouvoir. Dans un village, si vous possédez les connaissances nécessaires pour relier les gens au royaume des dieux, alors vous détiendrez le pouvoir avant même le chef. » Le groupe de musique indonésien Senyawa s’est toujours intéressé au lien entre l’humanité et la nature. Sur l’album Vajranala, ils explorent la manière dont le monde naturel a façonné notre société, les systèmes de connaissance dont découle le pouvoir et les raisons pour lesquelles cela résonne encore aujourd’hui. – The Quietus

Ben Graham vient de publier le premier volet d’American Underground, une odyssée psychédélique à travers la contre-culture magique du XXe siècle, principalement axée sur les événements survenus aux États-Unis entre 1930 et 1969. Le Summer of Love de San Francisco au milieu des années 1960 aurait été un phénomène magique, dont les racines remontaient à l’entre-deux-guerres, voire au tout début de l’histoire. – Bleeding Cheek Press

Paris se cultive une nouvelle allure. Le monde de l’art est en pleine effervescence dans la capitale française, grâce aux nouvelles fondations artistiques, aux nouvelles implantations des grandes galeries et à la relative accessibilité de la ville. Il y a un siècle environ, Paris était l’épicentre incontesté du monde de l’art international, le berceau de l’avant-garde. La ville regorgeait de talents venus de partout – Pablo Picasso, Amedeo Modigliani, Marc Chagall – qui peuplaient ses colonies d’artistes, ses cafés et ses brasseries, et en faisaient un centre culturel dynamique. – The New York Times

Le Japon accueille une nouvelle attraction conçue par l’équipe de teamLab à Tokyo à partir du 09 février 2024. L’espace du musée d’art numérique du Mori Building accueillera trois nouvelles installations conçues pour offrir aux visiteurs des expériences interactives et immersives uniques. – TTG Asia

Avec une exposition consacrée à Bérurier Noir (1983-1989), groupe phare de la scène musicale des années 1980, la Bibliothèque nationale de France met à l’honneur les premières archives du mouvement punk français à entrer dans les fonds d’une institution publique grâce au don de deux membres du groupe, Fanfan et mastO, fait à la Bibliothèque en 2021. – BNF.fr

« L’échec de l’évolution de la vie sur Terre n’est pas décisif », déclare 33EMYBW, artiste du label chinois SVBKVLT, lorsqu’on l’interroge sur le concept qui sous-tend son récent album Holes of Sinian. 33EMYBW s’est intéressée à la préhistoire, à l’évolution et au langage qui entoure et soutient la notion de progrès des espèces au lendemain de la pandémie de Covid-19. Elle s’est dit que ces organismes préhistoriques menaient une existence bien plus paisible que celle de l’humanité. – Fact Mag

Finance & Économie

L’économiste Nassim Nicholas Taleb, connu pour ses travaux sur le risque et auteur du Cygne noir, a lancé une mise en garde contre l’augmentation de la dette nationale des États-Unis. La décrivant comme une « spirale de la mort » qui ne peut être évitée que par une intervention miraculeuse. Lors d’un récent événement commercial, M. Taleb a qualifié cette augmentation de la dette de « cygne blanc », c’est-à-dire d’événement à risque hautement prévisible et plus probable que les événements inattendus du « cygne noir ». – MENAFN

Les premiers freins à l’essor de l’économie circulaire, ce sont nos vieux réflexes et biais cognitifs. Le neuroscientifique, auteur et journaliste Sébastien Bohler estime que l’acceptation du réemploi par le consommateur se heurte à des réflexes millénaires. Le fonctionnement de notre cerveau est-il compatible avec une logique de sobriété ? – L’Usine nouvelle

« L’ESS, c’est l’économie du futur réellement existante », un entretien avec Timothée Parrique. En quoi la focalisation sur la croissance du produit intérieur brut (PIB) est-elle problématique ? Comment aller vers un modèle de société plus soutenable ? Et quelle place pourront y prendre les acteurs de l’économie sociale et solidaire ? Entretien avec l’économiste Timothée Parrique, auteur de Ralentir ou périr. – CareNews

Cryptomonnaies : cinq astuces pour éviter les arnaques ! Le secteur des cryptomonnaies se prépare à une nouvelle accélération, après avoir traversé deux années moroses. Si le prix du bitcoin continue d’afficher une forte volatilité, il se maintient à des niveaux plus élevés qu’à l’automne dernier (environ 36 000 francs actuellement contre 25 000 en octobre).  – Le Temps

Comment l’automobile veut faire de l’économie circulaire une affaire rentable ? Pressés par la réglementation, les constructeurs et les équipementiers automobiles investissent dans le « remanufacturing » et rêvent de milliards. A Nevers, Valeo et Stellantis remettent en état des caméras frontales de voitures. – Les Échos

Les assureurs confrontés à la montée des risques liés aux cyberattaques, au climat et à la dégradation de l’environnement économique ! Une nouvelle cartographie des risques souligne une montée de la sévérité et de la fréquence des principaux risques. Le changement climatique a un impact potentiel croissant sur les autres menaces. – Le Monde

L’étrange résilience de l’économie mondiale ? Depuis quatre ans, la planète a essuyé un enchaînement de chocs majeurs. Et pourtant, les catastrophes prévues ne se sont pas concrétisées. L’économie mondiale produit toujours plus. Son taux de chômage est au plus bas (5,1 % l’an dernier, selon le Bureau international du travail). Aurions-nous enfin trouvé le vaccin anticrise ? Ou y a-t-il un prix caché de cette étrange « résilience », pour reprendre un mot souvent employé ? – Les Échos

Énergie

Exploitation de l’hydrogène naturel : ce que cet or blanc peut rapporter à la France ? Propre, peu coûteux, potentiellement illimité… L’hydrogène blanc pourrait être la solution de demain tant pour la décarbonation de l’économie que pour la souveraineté énergétique. La France, qui compte des ressources en grande quantité dans ses sous-sols, l’a bien compris et a décidé de devenir pionnière dans cette « énergie du futur ». – Capital

Pile à combustible pour voitures électriques, carburant pour moteurs classiques, intégration possible dans le réseau de gaz, utilisation dans la fabrication de verre et l’industrie chimique… L’hydrogène sera un acteur central de la course à la décarbonation. Mais tout ou presque reste à faire. – La Montagne

Où en sommes-nous avec la fusion nucléaire ? Le mois dernier, le Japon a inauguré le plus grand réacteur expérimental de fusion nucléaire opérationnel au monde. Le réacteur JT-60SA vise à étudier la faisabilité de la fusion en tant que source d’énergie nette sûre, à grande échelle et sans émission de carbone. Cette machine haute de six étages, installée dans un hangar à Naka, au nord de Tokyo, est le fruit d’une collaboration entre l’Union européenne et le Japon. – Cosmos Magazine

Pourquoi l’énergie tirée des vagues et des marées a le vent en poupe ? Rémi Gruet, PDG d’Ocean Energy Europe, explique à Euronews comment le développement de meilleures technologies et la guerre menée par la Russie en Ukraine aident les innovateurs à convaincre que les énergies marines pourraient être essentielles à la sécurité énergétique en Europe. – Euronews

Une startup suisse veut redéfinir le nucléaire avec un élément oublié ! Le thorium a été la vedette de nombreux projets d’énergie nucléaire prometteurs dans les années 60, avant de retomber progressivement dans l’oubli faute de résultats. Mais Transmutex compte bien le remettre sur le devant de la scène. – Le Journal du geek

Grâce à un changement matériel, le réacteur à fusion nucléaire KSTAR, en Corée du Sud, parvient à maintenir une température de 100 millions de degrés pendant 30 secondes. Une prouesse ! – Numerama

Une percée dans le stockage de l’énergie solaire pourrait rendre les ménages européens autosuffisants.  La start-up norvégienne Photoncycle affirme pouvoir stocker l’énergie solaire de l’été à l’hiver à un coût inférieur à celui des batteries. – Sifted

Environnement

Le changement climatique s’accélère-t-il ? Voici ce que disent les scientifiques. Les températures record de cette année font craindre à certains scientifiques que le rythme du réchauffement ne s’accélère. Mais tout le monde n’est pas d’accord. – The Washington Post

Pas un flocon de l’hiver sur le sud de la grande chaîne de montagnes d’Asie. L’Inde, le Pakistan et l’Afghanistan redoutent un été sans eau. Des scientifiques alertent sur les conséquences du dérèglement climatique dans cette région où dix fleuves alimentent près de deux milliards d’habitants. – Ouest France

Le Groenland absorbe plus de méthane, puissant gaz à effet de serre qui accélère le réchauffement climatique, qu’il n’en émet, selon une étude de l’université de Copenhague publiée dans la revue Nature Communications Earth & Environment. « En moyenne et depuis 2000, les zones sèches de la partie libre de glace du Groenland ont consommé plus de 65 000 tonnes de méthane par an dans l’atmosphère, tandis que 9000 tonnes de méthane ont été libérées chaque année de ses zones humides », a noté l’université dans un communiqué mercredi. – La Presse

La décroissance est-elle la solution à la crise environnementale ? De plus en plus d’adeptes de la décroissance choisissent de ralentir leur rythme de vie pour le bien de la planète. Le journaliste Maxime Corneau de Carbone est allé à leur rencontre pour comprendre le mouvement. – Radio Canada

Climat : des solutions sur mesure pour la survie du Sahel ! Sécheresse, inondations, violences liées aux luttes pour le contrôle des ressources naturelles, insécurité inhérente à l’extrémisme religieux, déplacement forcé de populations… La région est confrontée à des chocs et des aléas complexes et interconnectés, qui ne peuvent être contrés que par des réponses de terrain. – Jeune Afrique

Les médias s’intéressent de plus en plus au changement climatique sous l’angle des solutions. Il ne s’agit pas de raconter des histoires positives sur l’environnement. Ce modèle utilise des techniques d’investigation et des données qui reposent sur un reportage scrupuleux, afin d’identifier les politiques et les pratiques permettant d’atténuer la crise. – International Journalists’ Network

Et si on retirait directement tout le dioxyde de carbone qui s’accumule dans l’atmosphère ? Les technologies d’élimination du carbone, biologiques ou technologiques, sont un outil climatique. Mais leur efficacité est sujette à caution et elles pourraient servir de prétexte à l’inaction. Éliminer le carbone de l’atmosphère, solution ou impasse ?  – Reporterre

Espace

Une loi de Moore pour l’espace ? Quelque chose de fondamental a changé dans l’espace. Après des décennies de croissance lente, le nombre de vaisseaux spatiaux lancés chaque année a doublé tous les deux ans depuis 2015. Et la tendance ne montre aucun signe de ralentissement, avec des dizaines de milliers d’engins spatiaux prévus pour être lancés au cours des prochaines années. – Space News

La Chine va se poser au même endroit que les Américains sur la Lune pour construire une base ! L’ambitieux programme chinois d’exploration lunaire se poursuit avec la mission Chang’e 7, prévue pour 2026. Après des réussites telles que le dépôt d’un rover sur la face cachée de la Lune et la récupération d’échantillons lunaires, la Chine vise un atterrissage sur le bord illuminé du cratère Shackleton au pôle Sud. Cette mission ambitieuse contribuera à la préparation d’une future base habitée, tout en offrant des opportunités de recherches scientifiques passionnantes. – Futura Sciences

La face cachée de la Lune pourrait bientôt abriter un télescope géant. Des chercheurs du Goddard Space Flight Center proposent d’installer un interféromètre d’imagerie optique sur la face cachée de la Lune. – Cnet France

Cap sur la Lune : les dessous d’un engouement planétaire ! En réussissant son alunissage le 20 janvier, le Japon est devenu le cinquième pays au monde à rejoindre la Lune. Ces derniers mois, des puissances nationales aussi bien que des entreprises privées ont également tenté de viser l’unique satellite naturel de la Terre. Décryptage de ce regain d’intérêt pour l’espace avec la géographe, Isabelle Sourbès-Verger, spécialiste de l’occupation de l’espace et des politiques spatiales. – Vatican News

« On s’en rapproche de plus en plus, c’est certain. » Comment le SETI étend sa recherche d’intelligence extraterrestre. Space.com a rencontré Bill Diamond, président et directeur général de l’Institut SETI, pour une discussion exclusive et étonnante sur la recherche d’intelligence extraterrestre. Alerte au spoiler ! Il ne s’agit plus de savoir si nous sommes seuls, mais plutôt de savoir s’il y a beaucoup de monde. – Space.com

Les ascenseurs spatiaux sont-ils possibles ? Un physicien affirme qu’ils pourraient transformer l’humanité en une véritable « civilisation spatiale ». Les systèmes de lancement actuels sont essentiellement à usage unique et dépassent généralement un coût de 10 000 dollars par kilogramme de charge utile, soit un total d’environ 60 millions de dollars par lancement. C’est là que les ascenseurs spatiaux peuvent être intéressants. – Phys.org

Nos « conversations » avec les baleines peuvent-elles nous apprendre à parler avec les extraterrestres ? Une interaction controversée de 20 minutes avec une baleine à bosse pourrait aider les scientifiques à communiquer avec les extraterrestres et les Terriens non humains. – Scientific American

Idées & Société

Comment changer de narration sur le futur ? J’ai commandé à la bibliothèque le livre de John Higgs, The Future Starts Here, paru en 2019, car je voulais voir comment il abordait le sujet de « l’avenir ». Son point de départ est culturel. Comment se fait-il qu’en l’espace de quelques décennies, nous soyons passés d’une vision optimiste de l’avenir à une vision pessimiste – de l’exposition universelle de 1939 à Mad Max et La Route ? – The Good Men Project

Pouvez-vous faire confiance à votre propre cerveau ? En combinant des années de recherche neurologique et des techniques de pleine conscience, le Dr Heather Berlin nous aide à mieux comprendre comment l’organe le plus complexe du corps peut facilement être induit en erreur et se laisser aller à des pensées négatives – et comment nous pouvons empêcher que cela se produise. – Big Think

Apocalypse Now! Selon Slavoj Žižek, la seule façon de faire face aux crises actuelles est de supposer qu’elles se sont déjà produites. Les températures ont augmenté rapidement, les ressources sont rares et le monde est en guerre. Un « désordre généralisé » règne. C’est dans cet avenir que la « rockstar philosophique » Slavoj Žižek a demandé à son auditoire de se projeter lors de sa récente conférence à Conway Hall. – Westminster Extra

Existe-t-il un lien entre les troubles de l’attention et les réseaux sociaux ? Comment Instagram, TikTok et X entrent-elles en jeu ? Les psychiatres affirment que ces plateformes ne sont pas nécessairement à l’origine du TDAH, mais qu’elles peuvent l’entretenir. – Spectrum News

Est-il possible (et souhaitable) de gouverner l’Internet ? Face aux inquiétudes suscitées par l’influence des grandes entreprises technologiques sur notre vie privée, notre vie politique et notre psychisme, de nombreux acteurs, qu’ils soient activistes ou technocrates, réclament un nouveau code de conduite. – The New Yorker

Le club de lecture de la revue New Scientist a lu The Future de Naomi Alderman, un techno-thriller de science-fiction qui met en scène trois milliardaires confrontés à la fin du monde. Alison Flood s’est entretenue avec la romancière primée pour parler de l’apprentissage automatique, de l’influence de l’Ancien Testament sur son écriture et des terreurs de l’humanité face à l’avenir. – New Scientist

Le ralentissement peut-il sauver la planète ? Dans un manifeste à succès, le philosophe marxiste Kohei Saito nous appelle à rejeter la logique de la croissance économique et à adopter une autre forme d’abondance. – The New Yorker

Intelligence artificielle

Selon la directrice du FMI, près de 40 % des emplois dans le monde seront touchés par l’IA. Kristalina Georgieva a déclaré qu’il était temps d’agir pour créer un ensemble de politiques garantissant que l’impact de l’IA soit bénéfique et non préjudiciable à l’humanité. – Euronews

L’Europe vient de franchir une nouvelle étape vers l’adoption de la loi sur l’intelligence artificielle. Le texte a été voté à l’unanimité par le Conseil européen, composé des représentants des 27 États membres de l’UE. Un choix qui confirme l’accord politique obtenu en décembre. – Breaking Latest News

Se pourrait-il que la nouvelle loi européenne sur l’intelligence artificielle renforce les systèmes de surveillance de masse ? Mais les organisations de la société civile craignent que le projet de loi ne comporte des lacunes. « Les conditions d’utilisation de ces systèmes par la police sont très larges. Ce que nous craignons, c’est que cela ait un effet de légitimation », a déclaré Ella Jakubowska de Reclaim Your Face, une coalition qui demande l’interdiction de la surveillance biométrique de masse. – Euronews

Rien n’était gagné d’avance. Les représentants du secteur de la culture et des médias ont souvent « eu chaud » ces dernières semaines, au gré des discussions techniques sur le projet de réglementation de l’intelligence artificielle. Aussi, l’heure est au soulagement après le feu vert de l’Europe sur l’AI Act. Désormais, ils peuvent préparer la phase suivante : de possibles accords avec les acteurs comme OpenAI, etc. – Les Échos

Comment considérer l’interopérabilité sociale des intelligences artificielles ? Les grands modèles linguistiques sont partout. Non seulement ils peuvent se parler, mais ils peuvent aussi penser ensemble. Et, ce qui est peut-être le plus intéressant, ils peuvent collaborer. L’engagement technologique qui en résulte mérite d’être pris en compte par l’homme. – Psychology Today

Comment l’évolution rapide de l’intelligence artificielle influe sur les programmes universitaires. Les étudiants en marketing, en commerce, en informatique et en journalisme sont parmi les plus concernés. De nombreux professeurs adaptent leurs méthodes d’enseignement en conséquence. – The Brown and White

L’IA fait fureur et toutes les marques l’intègrent dans leurs produits pour le meilleur, mais surtout pour le pire. Poussettes, chatières et brosse à dents… tous les objets ont le droit à de l’intelligence artificielle. – Jeux Vidéo.com

Robotique

Le Terminator imaginé par James Cameron approche ! Des chercheurs japonais ont créé un robot vivant fait de muscles et de tissus conçus à partir de cellules de rats. Ce prototype possède deux jambes et combine un squelette artificiel et des muscles biologiques. Ce n’est pas la première fois qu’un tel robot voit le jour. – Jeux vidéo.com

Au cours des prochaines décennies, la NASA prévoit de renvoyer des équipages humains sur la Lune, de construire une station spatiale en orbite lunaire, d’établir une base permanente sur la surface lunaire et, avec un peu de chance, d’envoyer des astronautes sur Mars. Qu’est-ce qui pourrait mal tourner ? Non, sérieusement, qu’est-ce qui pourrait mal tourner et comment y remédier ? – Techxplore.com

2023 a été une année de grands changements dans l’industrie de la robotique. Les effets de l’essor de l’intelligence artificielle et des robots humanoïdes se feront sentir jusque dans les années à venir. Voici cinq tendances robotiques qui, selon nous, occuperont le devant de la scène en 2024. – The Robot Report

Le métro de New York a mis hors service son robot de sécurité après un peu plus de cinq mois de patrouille dans la station très fréquentée de Times Square. Son bref passage dans les forces de l’ordre aurait été marqué par de fréquentes pauses de recharge, la nécessité d’être chaperonné par des agents humains et une incapacité à monter les escaliers. – Techxplore.com

Les capteurs infrarouges peuvent désormais scruter au-delà des coins de pièces ou de couloirs. L’imagerie sans visibilité directe n’est plus limitée aux longueurs d’onde de la seule lumière visible. Ce n’est pas parce qu’un objet se trouve au coin d’une rue qu’il doit être caché. L’imagerie sans visibilité directe permet de jeter un coup d’œil dans les coins et de repérer ces objets, mais elle est jusqu’à présent limitée à une bande de fréquences étroite. – Spectrum.IEEE.org

La ville et le comté de San Francisco ont approuvé l’utilisation de robots policiers pouvant être utilisés pour tuer. Ces robots – qui, selon un porte-parole, pourraient être utilisés pour « neutraliser ou désorienter des suspects violents, armés ou dangereux qui présentent un risque de perte de vie » et pourraient être équipés d’explosifs pendant les missions – sont destinés aux situations d’urgence. – The Independent

Les robots pourraient accroître la biodiversité des exploitations agricoles grâce à une plantation plus précise des cultures. Des machines agricoles autonomes pourraient permettre aux agriculteurs d’accroître les avantages des interactions entre les plantes, selon une recherche présentée au New Scientist Live. – New Scientist

Related Articles